Le Wave Sailing Windsurfing Camp – juillet 2012

 

Un article d’Esteban Muller

 

 

Le Wave Sailing Windsurfing Camp (WSWC) s’est déroulé début juillet pour sa 2e édition à Lanzarote, dans la ville de Costa Teguise, à l’initiative de Philippe Cachat, auteur de la Bible du windsurf dans les vagues*. Cette année, 11 jeunes se sont retrouvés sur le spot de Las Cucharas, encadrés par Philippe Cachat, Leo Ray et toute l’équipe locale du CNS (NDLR : Club Nathalie Simon).

À la suite d’un départ tumultueux et de différents retards, qui nous ont fait manquer la correspondance de Madrid pour Lanzarote, notre voyage en plusieurs étapes nous a permis néanmoins lors d’une escale imprévue à Gran Canaria, d’assister à la finale de la PWA à Pozo. Super ambiance sur cette première étape de l’année du Championnat du monde de vague. Nous avons pu rencontrer tous les coureurs présents – et pour ma part prendre des nouvelles de mes collègues d’Icaraizinho, Marcilio Browne et Levi Lenz.

 

À la suite d’un court vol intérieur, nous sommes enfin parvenus à Lanzarote après plus de 24 heures de voyage. Sitôt arrivés, sitôt sur l’eau, malgré les conseils de Philippe et de Léo, les nouveaux, voulant montrer leur niveau pour se placer dansle groupe, et les anciens, faire partager leurs progrès par rapport à l’année passée. Suite à une navigation intense malgré les nombreuses heures de fatigue accumulée, nous comptabilisons déjà un blessé pour cette première session. Je vous précise qu’à partir de cet instant, je vais vous raconter la suite du stage depuis la plage …

Une journée type à Lanzarote débute avec un réveil vers 8h30 suivi d’un bon petit déjeuner à l’hôtel, RDV à 10h au club de planche pour le briefing de Leo et Philippe concernant le programme du jour. Ensuite, après le choix minutieux du matos, départ à l’eau vers 10h45,  puis retour pour une pause-déjeuner vers 13h30. Remise à l’eau vers 15h jusqu’à 17h30 environ,  douche, repos puis départ au resto vers 20h30 – les Espagnols dînent toujours tard, pas avant 21h30.

Les journées défilent rapidement durant ce stage de 7 jours. Les séances imposées sont entremêlées de « free sessions »  sous l’œil vigilant des encadrants toujours présents pour délivrer le bon conseil – un placement des mains sur le wishbone, un regard au moment de l’impulsion…

Les thèmes des séances sont directement liés aux conditions de vent et de vagues du jour; Par exemple dans le vent faible, nous allons privilégier des figures comme l’helicopter-tack, le gecko ou un entraînement à la navigation à contre.

Le dimanche, journée de visite de l’île. Lanzarote est entièrement volcanique, il y a  d’énormes champs de lave qui s’étendent à perte de vue. Nous sommes allés dans la baie de Famara pour surfer une magnifique vague devant les falaises. Après environ 2h dans l’eau, nous avons repris la route de Costa Teguise.

Pour clôturer le stage, Philippe a pris l’habitude d’organiser un « contest » sur le modèle des Wave Classic : plusieurs équipes s’affrontent dans les vagues et les riders sont jugés par ceux qui restent à terre. Cette compétition se déroule au spot de « La Poulga ». Il y a 4 équipes composées chacune de 3 coureurs. Elle se déroule sous forme de heats de 7 minutes durant lesquels 3 coureurs naviguent ensemble et tentent de rentrer un maximum de figures.

Cet exercice est plutôt compliqué et inhabituel par rapport à une simple navigation : il faut gérer le temps, choisir les figures à réaliser en fonction des conditions et enfin chercher à marquer le maximum de points.  Il faut gérer le stress, ne pas chercher la vague parfaite qui n’est jamais à l’endroit où l’on est, ne pas faire de trop longs bords, car les juges sont sur la plage… et surtout bien préparer son matériel avant son heat – réglages des footstraps, hauteur du wishbone, voile bien réglée…

Le contest fut intense même si les conditions n’étaient pas optimales. Les compétiteurs  se sont réellement bien battus, envoyant nombre de frontloop, backloop et autres beaux surfs.

Le soir, petit apéro au club pour la remise des prix : l’équipe composée de Jules, Martin et Noah a remporté la compétition cette année. Noah qui jouait dans son « playground », remporte le prix du meilleur rider suivi d’Alexandre et de Victor, puis, très important, le prix du mérite et du stage le plus court est remis à Esteban, votre reporter !!

Bravo à tous les riders : Alexandre, Victor, Titouan, Pierrick, Félix, Louis-Marie, Martin, Noah, Jules, Gaston et rendez-vous pour le WSWC Lanzarote 2013 avec enfin des rideuses !?!

Pour 8 chanceux, dont je fais partie, le prochain WSWC aura lieu à Hawaï en février 2013, à lire prochainement sur votre site préféré !

Je tiens tout d’abord à remercier Philippe Cachat pour cette initiative et l’organisation de ces stages jeunes, Léo Ray pour ses conseils et son humour « décalé » que j’ai particulièrement apprécié…, le restaurant le Poco Loco pour ses bons petits plats et enfin toute l’équipe du CNS et surtout Marie pour sa gentillesse.

Et merci également à WindsurfingZone, Maui Ultra Fins et Alpinestars pour le soutien qu’ils m’apportent.

 

*Wave Sailing, apprendre à naviguer dans les vagues, par Philippe Cachat et Yann Sorlut – Sports-formations 

 

Un article d’Esteban Muller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *