3 mois pour le team Espace Windsurf

 

Un article de Céline Grosjean
Introduction Florian Kiriluk

Des roquettes s’abattent depuis peu sur la Bande dans des colonnes de fumée meurtrières (j’adore cette poésie militaire !  Quel talent ces gens d’armes…).  Des bambins s’en sont retournés très vite d’où ils étaient venus, les populaces dégustent, encore une fois.  Barack rempile dans sa piaule immaculée, cette fois il va la sauver l’humanité c’est sûr.   L’empire du milieu s’est offert un nouveau ponte (courage à toi, mon grand, il t’en faudra, avec toutes ces âmes à nourrir) et Félix projette de partir de la lune la prochaine fois – un petit peu d’élan et quelques milliards de redbull ça devrait le faire non ?– Bref le monde tourne, peut-être pas toujours dans le bon sens mais il tourne et donc il est vivant et tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir alors haut les cœurs et croyons en l’homme.  D’ailleurs parmi ces hommes il y en a quelques-uns, encore petits mais téméraires et ambitieux, qui ont projeté de surfer leur adolescence sur les vagues d’un état d’esprit, à travers le windsurf…

 

Alors que sont-ils devenus depuis ces derniers mois ?

 

Nos jeunes écrivent !

Pendant ces 3 mois, nous avons accueilli Mattijs et Esteban dans l’équipe, il y a eu des articles sur 2 spots : la Communale en Guadeloupe, Las Cucharas à Lanzarote ; 2 reportages sur des clinics : le WSWC ainsi que celui d’EWC ; 2 événements expliqués en détail : La Sosh Freestyle Cup et l’AFF de l’Almanarre et 3 dossiers sur la tactique au départ, l’alimentation ainsi que le matériel.

 

Mais ils naviguent aussi !

 

 

Lucie Hervoche

 

C’était la rentrée en 1ère  S pour Lucie !!! Elle a pu refaire une session de surf début septembre, car sa main gauche était enfin guérie. Malheureusement, pendant cette session elle a fait une chute et après une semaine, la radio annonçait une nouvelle fracture : même os, même endroit, même type de fracture ! Juste un peu moins déplacée, donc l’opération n’était pas nécessaire. Lucie est donc repartie pour plusieurs mois sans sport L.

 

 

 

 

 Michiel de Cooman

 

Michiel s’est entraîné à Brouwersdam ou Grevelingendam lorsque le vent était fort.

Il a dû faire un choix entre le Championnat Européen en Croatie ou un « clinic vague » sur la côte belge avec Olivier Pas et Maarten Claeys. Le choix s’est porté sur le clinic.

 

Les mercredis après-midi, il s’entraîne avec les jeunes de son club à Deinze.

 

Jonas Handekyn

 

Après son trip à Tenerife, Jonas a fait quelques sorties à Wissant et une semaine aux Pays-Bas avec Dieter Van der Eyken. Il a également beaucoup navigué à Bredene son « homespot ».

3 mois, 3 idées : travail, école et windsurf.

 

 

 

Benjamin Longy

 

Benjamin a travaillé comme moniteur de voile pendant tout le mois d’août, puis est parti à Brest pour les Championnats de France jeune, en Raceboard ! Mais il n’avait qu’une Mistral One Design, alors qu’il souhaitait une Mistral Équipe. Cette planche étant plus performante (plus volumineuse et dérive plus grande), il a passé un deal avec un ami qui en possédait une, mais sans lèvres de dérive. Le deal était de remettre en état la planche, afin d’en profiter pleinement.

Il a donc refait les lèvres de dérive au mieux, nettoyé la planche, refait un petit peu les cares, le calage de dérive, poncé l’aileron, etc.

 

Au championnat, il a eu toutes les conditions ! Dans le vent en dessous de 10 nœuds, la planche avançait toute seule (par comparaison à la RSX). Le dernier jour, il y a eu entre 20 et 30 nœuds. Dans ces conditions, en RSX, on fait du près sans dérive, mais en Raceboard on la garde ! Il fusait sur l’eau, en remontant vraiment bien vers le vent et il s’est bataillé, avec un autre concurrent qui avait la même planche, les victoires du jour.

Il a fini 4e !

 

En septembre, il a repris la RSX avec un stage de 5 jours à Quiberon en compagnie des autres pôles voile de France. Il y avait donc des 470, 49er et laser avec eux. La thématique de la gestion du temps était le maître mot de ces 5 jours.

En octobre, Benjamin a participé à une petite régate régionale, afin de se remettre dans le bain. Il n’avait qu’un seul concurrent direct (Pierre Noesmoen) qui est son partenaire d’entraînement. La bataille a été dure, sur un parcours de 45 min ! Il a mené, finalement 1 manche sur les 4.

Fin octobre a eu lieu le Championnat de France RSX senior. Il a participé, tout d’abord, à un stage de 4 jours pour la préparation et a fini 9e au Championnat avec de très belles manches.

 

 

Esteban Muller

 

Au mois d’août, Esteban était au Brésil, à Icaraizinho. Les conditions étaient vraiment excellentes. Malgré ses douleurs à la cheville (cf mon dernier stage WaveSailing Winsurfing Camp), il a bien  progressé cette saison. Il a également profité de l’ouverture du magasin WindsurfingZone pour passer un petit week-end à Wissant et naviguer dans de bonnes vagues locales. Ensuite, la rentrée et les cours ont recommencé, les sorties sont donc beaucoup moins fréquentes

Il a repassé des examens pour sa cheville, car les douleurs persistaient. Et malheureusement, c’était plus grave que prévu ! De nombreuses séances de kiné l’attendent !

Il est inscrit à la « Carro Wave Classic », dont la « waiting period » a commencé le 15 octobre, patience, patience… Ce sera l’occasion de retrouver ses potes des WSWC de Lanzarote.

 

 

Antoine Albert

 

Dans le Morbihan, sur le spot de Gâvres où il a eu de bonnes conditions : Side on tribord en 4m avec Martin Kéruzoré et Pierre Bourras. Il a testé également “les Crevettes” à

St Barbe. C’était une session en 4m légèrement bâbord, mais ce n’était pas la nav de l’année !

Antoine a également navigué à Port la Nouvelle en 4.8 avec Maxime Guérin, Benoît Crumeyrolle et tous les locaux. Il y avait une super ambiance et c’était sa meilleure session d’août sur le plat dans le carton.

Depuis septembre, il est à St Malo à l’école et les sessions sont moins fréquentes. Il navigue beaucoup avec William Huppert et est sorti en 4.8 et 5.2 assez light.

 

 

 

Pierrick Contal

 

C’était, pour lui, la fin de saison. Mi-octobre, il est redescendu en Charente-Maritime pour le Fort Boyard Windsurf Challenge (longue distance tour du Fort Boyard) où, dans des conditions très rudes (25nds et beaucoup de clapots), il a décroché une 6e place et 3e senior. Sinon, il est revenu de la finale du circuit AFF à Saint-Malo où il s’est classé 15e en slalom. Sur le classement général annuel, il était 7e au combiné vague-slalom, 9e en vagues et 15e en slalom. Il est super content de sa première saison sur le tour national senior!

 

 

 

Jules Cachat

 

Durant ces trois derniers mois, il n’a pas eu beaucoup de vent. Il a surtout navigué dans du « light wind » pour réviser différentes manœuvres (hélicopter tack, 360 up wind, duck jibe…), ce qui lui a permis de bien progresser ! Il a, quand même, eu trois grosses sessions avec 25, 30 nœuds et des vagues entre deux et cinq mètres sur son « home spot » à Ras el Djebel. Grâce à ces sessions, il a beaucoup progressé en surf (top turn, roller une main, off the lip) et en saut (surtout le front loop). Pendant les vacances de la Toussaint, il a pu naviguer en slalom à Djerba avec 15 nœuds de vent et une 6.8 entre les mains. Une session très agréable, durant laquelle il a navigué en short et torse nu, plutôt cool au mois de novembre. En ce moment, il est en train de se préparer pour la « Carro Wave Classique » comme il a pu l’expliquer dans son article précédent. Il remercie, encore une fois, ses partenaires (Chinook surf shop Leucate).

 

 

Mathis Mulciba

 

Peu de choses à se mettre sous la dent ces 3 derniers mois en Guadeloupe… Le vent se fait attendre, et les sessions sont très rares. Juste ce qu’il faut pour préparer la saison prochaine (qui se rapproche fortement). Mathis prévoit plusieurs changements pour la saison 2013 : arrêt du slalom, concentration sur la vague et le freestyle, le tout avec du nouveau matériel ! Heureusement, les sessions de surf étaient, elles, nombreuses et il a quand même pu profiter de deux sessions “hardcore” avec les tempêtes tropicales ! Le Championnat de Guadeloupe commence dès le mois de novembre avec l’arrivée du vent, cela donne le lancement à la saison 2012-2013 !

 

Un article de Céline Grosjean
Introduction Florian Kiriluk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *