Trois spots sur l’Etang de Leucate

 

ARTICLE : Mattijs Lasore

 

“Les gens sont super gentils ! Et quand il n’y a pas de vent, il y a plein d’autres choses à faire.”

 

Pendant les vacances de Pâques, j’ai eu la chance de profiter de 10 jours de navigation à Leucate. C’était, pour moi, la première fois que j’allais dans cette région (département de l’Aude dans le Sud de la France). Je suis parti avec ma maman en avion et nous avons logé à l’hôtel à Port Leucate.

3 spots sur l’Etang de Leucate m’ont particulièrement plu, c’est pourquoi j’ai eu envie de vous les présenter.

Dès que le vent (principalement de la Tramontane) y souffle, c’est le rendez-vous des planchistes !

Eole, le Goulet (avec le Wesh Center Crew : le centre de Julien Taboulet) et le Téléski sont les 3 spots sur lesquels j’ai navigué.

 

SPOT 1 : Éole


Ce spot est situé à Barcarès, un petit village à côté de l’autoroute (direction Perpignan ) .
 

Il s’agit du spot de repli, j’allais naviguer là-bas quand j’avais trop de vent sur les autres spots! Le vent est, à éole, un beaufort de moins que sur les autres spots de l’étang de Leucate. Il est possible de naviguer dans un petit bassin qui est  top pour le Freestyle ! En dehors de ce bassin, il y a de temps en temps du bon clapot pour sauter.

C’est avec la Tramontane de Nord-Ouest qu’éole fonctionne le mieux (voir même plutôt Ouest). Le gros inconvénient est qu’il y a beaucoup d’algues. Il existe des ailerons anti-algues (ces ailerons ne sont pas top, car il y a énormément de force au niveau du pied arrière), mais tout dépend également combien de temps vous avez sur place.

Nicolas Akgazciyan est un habitué du spot !  J’ai appris beaucoup de choses rien qu’en le regardant ! Et il y a aussi beaucoup de places pour les voitures et les camping-cars.

 

Le bassin est plat et très bien pour le Freestyle

 

 

SPOT 2 : Le Goulet (“Wesh Center Crew”)

 

C’est le spot idéal, car le vent y est toujours plus fort que sur les autres spots. Il se trouve juste à l’entrée du village de Leucate. On y navigue par Tramontane Nord Ouest.

Ce spot est top pour le freestyle, car l’étang et peu profond sur les premiers 30 mètres.  C’est super aussi pour les débutants !

Il est possible de naviguer derrière une petite île avec laTramontane, et c’est tout plat : le paradis pour un freestyler !

Un « parc windsurf » avec des « slides » est disponible, mais attention aux chutes …

Le point négatif du spot est qu’il faut marcher un moment à partir du parking pour arriver sur l’eau.

Les gens sont super gentils ! Et quand il n’y a pas de vent, il y a plein d’autres choses à faire. Il y a de jolies promenades au bord de l’eau où Caroline Barbeau propose des cours de SUP …


 

Et on mange super bien chez le chef Mimmo!

Il y a même un petit terrain de jeux pour les petits.

Le WCC organise également régulièrement des soirées! Et de temps en temps, des stages avec des riders pros. La devise du Wesh Center est d’unir les gens et de partager l

a passion de la planche à voile avec tout le monde.
 

Il y a un grand parking pour les voitures (gratuit) et camping-cars (€7.50 par jour), mais on peut y  rester la nuit et il y a de l’eau à disposition.

Le spot est idéal pour le freestyle !

 

SPOT 3: Téléski

 

Il se trouve de l’autre côté d’Éole. Je n’y ai navigué que par du vent Marin (opposé de la Tramontane) ! C’est un de mes spots préférés!

L’eau y est assez agitée et ce ne sont pas les conditions les plus favorables pour le freestyle. Le spot est localisé près de l’Ecole de ski nautique. On fait de supers longs bords, car le spot est assez large et c’est top pour le freeride et le slalom.

En face du spot, il y a le village de vacances : Ile des pêcheurs, un bon endroit pour loger !


 

Le vent est toujours plus fort, par rapport à ce qu’annoncent Windguru ou Windfinder. C’est cool !

Pour ceux qui ne font pas de planche ou lorsqu’il n’y a pas du vent, il est possible de faire du ski nautique, wakeboard ou kneeboard.

Il y a un parking pour les voitures et les camping-cars, mais l’eau n’est pas disponible.

 

Vivement que j’y retourne !

 

EW Camps : Kilian du Couëdic en freeride et Julien Taboulet en freestyle à Leucate

 

Ce sera speedloop pour les freestylers 😉 et waterstart, pieds dans les straps ou jibes pour les freeriders 😀

 

groupe
 

Un stage, un camp ou encore un clinic, c’est comme ça qu’on les appelle maintenant surtout quand il s’agit de professionnels tels que Kilian du Couëdic ou Julien Taboulet. Clinic vient de l’anglais et pour nous ne signifie pas vraiment la même chose… 😉

Mais quel que soit le terme, du 7 au 14 avril Espace Windsurf Camps, le nouveau Club d’Espace Windsurf a lancé un Clinic Freeride et Freestyle dans le sud de la France…

Dix personnes ont pu profiter des conditions dantesques de Leucate et des connaissances astronomiques des ces deux professionnels de la planche et de l’enseignement.

 

Après 14h de route, de quoi connaître son « covoitureur » : Manu (une rencontre très sympathique), nous arrivons sur le spot la tête dans les chaussures mais avec une folle envie de naviguer ! Les conditions s’annonçant pour le lendemain, nous nous contentons de faire le tour des shops et boire un verre pour faire connaissance.

briefing
Manu, Romain, Morgane, Jérémy, Antoine, Bernard et Sébastien ont déjà leur premier contact avec le maître Kilian.
 

wesh
Quant à Geoffray, Samy et Nathanaël, ils devront attendre le lendemain pour rencontrer leur chef freestyle 😉

 

Le premier jour de nav nous a montré ce qu’était la Tram !!!! Avec ma voile Loft 3.4 et mon custom DMC de 60L sur le spot « Eole » considéré comme le spot de replis à Leucate la journée s’annonçait corsée ! Ce sera speedloop pour les freestylers 😉 et waterstart, pieds dans les straps ou jibes pour les freeriders 😀

seb
samy
romain
nath
momo
Manu
jerem
geof
bernie
antoine

 

Deux sessions sur la journée, de quoi déjà trouer quelques mains étudiantes ;-).

 

sup
Le lendemain, le SUP prendra la place de la planche vu le manque de vent (un marin un peu faible). Pour beaucoup, ce fut une réelle découverte !

 

Les boards Fanatic d’initiation que Kilian avait emmenées avec lui ont fait l’unanimité !

sup fanatic

 

Par la suite, nous avons pu découvrir le spot de la Palme où tout le monde a pied partout : très agréable pour celui qui teste de nouveaux moves. Cependant avec une Tram un peu trop nord, c’est sur le spot d’Eole que nous finirons la journée avec les freestylers qui naviguent toujours au Goulet en compagnie du Wesh.

 

Entre les coups de Tram et le Marin, l’équipe se déplace dans les shops et il est extrêmement rare qu’ils en resortent les mains vides… ça échange, ça achète mais toujours pour du plus beau et du plus neuf. 😉

 

Le soir les énergies sont parfois éteintes ou encore bien là… Kilian, qui loge avec les organisateurs du stage, ne pourra pas s’empêcher de continuer son cours parfois jusqu’aux petites heures.  La passion jusqu’au bout…

 

Le stage se finira par une journée de nav avec deux sessions de 3h… De quoi finir les ampoules déjà bien ouvertes des mains d’une grande partie de l’équipe. Vive la pommade cicatrisante !

go pro

 

Toutes bonnes choses ayant une fin, c’est avec une certaine nostalgie et un cafard naissant que chacun bouclera ses valises et casera la dernière planche dans le van EW.

 

Merci à toute l’équipe et rendez-vous très bientôt les week-ends ainsi qu’en septembre pour un autre Clinic afin de poursuivre votre progression.
logo

 

Plus de photos sur notre page Facebook 
 

Spots de la Vieille Nouvelle & co : Gruissan et Port-la-Nouvelle

Gruissan

 

ARTICLE : Julien Benvenuto

 

Le spot de la Vieille Nouvelle, mythique spot du Défi Wind, est un spot d’une dizaine de kilomètres de long entre Gruissan et Port-la-nouvelle.
Ce spot est à une quinzaine de kilomètres de Narbonne, et à une petite demi-heure de Leucate. A ma connaissance, ce spot marche toute l’année, même pour les adeptes de combis étanches en plein hiver.

 

gruissan

 

C’est sans doute l’un des spots les plus ventés de Méditerranée (ci ce n’est le plus venté), voire de France.
Le vent dominant est la Tramontane, un vent particulièrement régulier et fort à cet endroit, profitant du couloir d’accélération Pyrénées – massif Central sud.
L’orientation principale est N-O, avec des variations N-N-O et O-N-O.
Etant un spot dédié à la vitesse, au freeride, freestyle et longues distances, c’est le vent qu’il faut pour que ça reste en “flat water”.
Lorsque l’orientation est autre, en particulier S-E (le Marin) et que le vent est assez fort, des creux peuvent se former. On voit d’ailleurs parfois des surfeurs et waveriders à ce moment !

 

L’accès au spot et la mise à l’eau

 

L’accès au spot se fait par un petit passage, façon rallye encadré de rochers rendant l’entrée particulièrement étroite. Ce passage est situé près du clos de l’Estret. La mise à l’eau se fait dans ce cas tout le long de la plage, suivant vos préférences de force de vent (mais j’en parlerais plus tard).
L’autre possibilité est de profiter du parking de la base des chalets, quartier général de Gruissan Windsurf Organisation, mais, dans ce cas, vous serez garés un poil plus loin du spot, et la mise à l’eau se fera par la sortie du port.

 

Les dangers du spot !

 

Profiter de ce spot peut réserver des surprises désagréables à la personne non avertie !

  • Le premier de ces dangers est la tramontane: forte. Pour ceux qui commencent, je leur conseille de ne pas trop s’éloigner du bord (on a assez longtemps pied), afin de pouvoir se rattraper à temps si on est poussé vers le large, pour éviter de revenir à la nage. Heureusement, on peut compter sur la solidarité windsurfesque dans ce cas ! Ainsi que des secours sur place.

 

 

  • L’autre danger du spot est la présence de buses près de la digue (premier point rouge sur la carte). Si vous ne souhaitez pas casser votre matos, faites très attention à cet endroit. Ici, le vent se renforce également (parfois considérablement), quand on le passe en allant de Gruissan vers Port-la-Nouvelle. On peut donc avoir la sensation de se retrouver rapidement surtoilé (ou sous-toilé suivant le sens de nav’). La clé est de trouver le juste milieu, ou de ne naviguer que d’un côté.

 

 

  • Le spot possède également des bancs de sable, le plus dangereux se trouvant à la sortie de l’étang des Ayrolles. L’idéal est donc de passer un peu au large, sachant qu’en plus le vent s’est ici renforcé. Windsurfers avertis uniquement !

 

 

  • A noter aussi la présence de vives tout le long de la plage, particulièrement en été.

 

Les spots de replis

 

La plage des Chalets
La plage des chalets peut faire office de spot de replis si la tram’ est trop violente à la Vieille Nouvelle. Attention néanmoins, car avec la naissance du massif de la Clape, le vent est ici plus irrégulier. De plus, en saison de vacances printemps / été, il peut y avoir des baigneurs, ce qui nous oblige à naviguer plus vers le large, tout en faisant attention aux bateaux à cet endroit… C’est aussi un endroit ou les vagues se forment d’avantage, ainsi que le clapot.

Mateille
Cet étang est pour moi un bon spot pour débuter, avec la présence de l’école de windsurf et un grand choix de location de matos. Avec le massif de la Clape derrière, ce spot ne marche pas très bien par Tram’, beaucoup trop irrégulier, voire faible ici. Les bonnes orientations sont le Marin (accompagné souvent par le mauvais temps…) où les vents N-E et S-O. Chaussons obligatoires, sauf si vous avez du cuir sous les pieds, car la très grande diversité de débris de coquillages, et, plus encore, les oursins présents sur la partie ouest de l’étang, partie en surface avec énormément d’algues rases. Ce spot possède néanmoins une aire de camping car, ce qui peut être assez pratique.

Les étangs de Bages – Sigean
Je ne connais pas trop ce spot, n’y ayant navigué qu’une seule fois. Néanmoins, il est très bien situé au niveau des vents, profitant du même couloir qui alimente la Vieille Nouvelle en tramontane, bien que le vent y soit légèrement moins fort. La pratique sur cet étang nécessite le waterstart, la profondeur ne permettant pas d’avoir pieds à 10 mètres. L’avantage c’est que la mise à l’eau est facilement accessible par divers points d’accès. Il y a également la présence d’un camping avec un accès direct juste à côté.

 

vielle nouvelle

 

En bref

 

En conclusion, ce spot est pour moi super, tant au niveau des conditions que du plan d’eau et de la qualité du vent. L’apprentissage et le perfectionnement du windsurf sont là bas très bien encadrés avec l’école « débutant » à Mateille et celle pour des niveaux plus costauds à la base des chalets. L’équipe du GWO est très sympathique, et le matos à louer est également d’excellente qualité et en très bon état si vous voulez voyager léger.
On peut donc être totalement débutant, voire d’un très haut niveau sur ce spot, avec la présence quasi constante de certains pros comme Pascal Maka ou David Garrel.
Pour ma part, j’ai l’habitude de mettre à l’eau à la digue, car ça me permet en fonction de plusieurs paramètres (force du vent, matos, etc.), de naviguer de l’un ou de l’autre côté.