Slalom – SAUVAGES !!

ARTICLE : Nascimo Fournier

 

Sauvages !!

2 fois !!

 
Sur les IFCA à l’Almanarre, et encore sur l’étape de l’AFF…
Les mecs : ils sont derrière toi, et boum à la bouée, alors que tu finis ton jibe,  ils te foncent dedans !! 
Et en plus : à gueuler “protest, protest !!”
 
 
Règles ?
La loi FFV-ISAF internationale pour les bateaux : il paraîtrait, d’après les arbitres fédéraux, que si le mec s’engage dans la manoeuvre dans la distance de trois longueurs de bateau de la bouée en même temps que toi, tu ne dois pas lui fermer la porte à la sortie du virage… ou alors  un navire à l’extérieur doit donner au navire engagé sur lui la place nécessaire pour doubler la marque…
Sachant que : en slalom, la planche mesure moins de 3m, et que ça déboule à plus de 20 nds…
 
Explications ?
1. Tu es devant, tu regardes dans les rétros, y a des gens derrière, normal c’est un slalom, et t’es pas dernier, tout va bien, quoi !
2. Le mec le plus proche derrière :  20m environ, donc tu penses que tu as le temps de commencer ton jibe.
3. A la fin du virage, tu es déjà en train de relancer sur l’autre amure, mince, y a un gus qui t’envoie sa voile dessus !? “Protest” qu’il crie !!
4. Forcément, ça tombe ! Et les 2 ! Et tout le reste de la flotte passe devant….
5. Bon tout va bien, t’as pas de sang qui dégouline dans les yeux, ta planche n’est pas coupée en 2, et ta voile n’est pas trouée…
6. Et c’était pas la première place de la coupe du Monde…
7. Le jury donne raison à l’autre…
 
Avis ?
– Le mec est derrière : mais c’est pas grave pour lui… de toute façon, tu lui laisseras la place pour te doubler au jibe… ??
– Le “ride-ensemble” ? Si c’est marqué que t’as le droit, alors fonce dans le tas ??
– P****, le matos ? Non mais c’est pas cher en ce moment, et y a des soldes chez Décath’ ! Et de toutes manières, tu as 3 boards de rab sur la plage ! Comme ça tu peux sans soucis finir l’épreuve ! Et, c’est pas comme si non plus c’était le seul flotteur pour la saison… 
– Imagine au ski, le mec au-dessus de toi qui te fonce dedans parce que tu as fait un virage ? Ou il saute une barre, et toi t’es en dessous ? Pas grave , il était engagé ! Il avait le droit ??
– Ou en formule1, “excuse man, tu me laisses passer dans le virage, je m’engage en même temps que toi ” ??
– Ou sur la route : ton feu est vert mais y’a quelqu’un qui arrive à 80 km/h sur le carrefour. Tu passes quand même parce que son feu doit être rouge ?!?
 
Solutions ?
– On réfléchit ? Et on passe à côté ?
– Ou on continue de se monter dessus ? Et de perdre la course, l’épreuve, sa tête, son matos ?
– Les règles de courses ne sont-elles pas faites normalement pour éviter les accidents ???
 
Evolutions ?
En PWA, les règles ont évolué depuis longtemps. 
Appliquer les règles basiques fédérales de régates à la voile est devenu impossible tant la vitesse de déplacement des “navires” est élevée…
“No rules” ??
Mais dans le respect du jeu ??
 
(Exemple accident Fred Morin à Alaçati en 2012…)
 
  
Sinon ?
Mon prof de maths vient de me coller un zéro à un DM (devoir à la maison)…
… parce que j’ai expliqué à 2 copains ce qu’il n’avaient pas compris, et forcément ils ont écrit un peu la même chose que moi…
“Protest” !!!
 
Pics : @JérémyLACAVE @PWA/JohnCARTER

La team EW sur l’ IFCA Words 2017

team-espace-windsurf

(pics @JérémyLACAVE, @FOURNIER, @EricBELLANDE, @FOVEAU)

Une partie de la team EspaceWindsurf était présente sur les Championnats du Monde Jeunes 2017, à l’Almanarre, du 17 au 22 avril dernier : la famille Fournier et la famille Foveau.

Une première pour tous, et une super expérience ! Une semaine de vent et de soleil, des manches de slalom qui se sont enchaînées tous les jours, une super organisation par l’HWO, en partenariat avec l’IFCA.

 

Perso,

salome-fournier

j’étais inscrite juste pour ne pas rester sur le bord de la plage à regarder mon frère naviguer, consciente de mon âge un peu jeune (12 ans), de mon niveau un peu encore en-dessous des autres filles qui allaient s’aligner sur la ligne de départ dans la catégorie -21 ans… Mais bon, j’étais motivée pour apprendre : départs, procédures, choix et préparation du matos, gestion des attentes, lecture des tableaux, des drapeaux, perfectionnement de l’anglais lors des briefings, mémorisation des enchaînements de poules de qualifications…Par exemple, si je suis dans le heat 4, combien de temps à l’avance dois-je partir sur l’eau sachant qu’il faut que je remonte au vent pendant 10 minutes pour rejoindre la ligne de départ, que le shore-break est un peu chaud, que si j’arrive 5 je devrai attendre 6 heats avec les masters qui s’intercalent pour courir la manche de classement, et que je n’ai pas le temps de rentrer à terre pour vérifier, que si une autre fille a grillé le départ, je me retrouve 4, et alors je passe dans 5 heats, que si par hasard j’arrive 4 sans que personne ne grille le départ, je me qualifie en demi-finale, et alors je dois attendre 5 heats ???…. Et c’est ce qui m’est arrivé : le 3ème jour, je suis fière de me qualifier en demi… Je suis contente aussi que me parents m’aient finalement laisser participer. Je suis contente encore d’avoir réussi à prendre tous les départs, et d’avoir fini toutes les manches sauf une (manche au départ de laquelle je me retrouve en 4.8 avec des rafales à 30 noeuds…). Au classement final, je fais 22 sur 27 en -21ans, et 7 dans l’extrait des -16ans…

Nascimo,

nascimo-fournier

fait 15 sur 43 en catégorie -16ans (avec 2 places de 5 en finale)… 

“Pas trop mal pour des habitants de l’est de la France (là où il y a la mer, l’océan, les alizés…)”

Matthis,  

matthis-foveau

avec une bonne 21ème place !

“Ce premier Championnat du Monde était une très belle expérience, ça m’a permis de voir le niveau mondial chez les jeunes, de rencontrer et d’échanger avec d’autres passionnés.
Et le plus important : de m’éclater !!”

Coraline,

coraline-foveau

malheureuse sur la plage, blessée après le premier jour de course… 

“Ma première journée à l’Ifca a été assez compliquée. Alors que j’étais qualifiée en finale, je me suis blessée aux côtes sur l’eau. J’étais déjà assez amochée suite à l’Aff de la veille mais cette catapulte m’a été fatale. J’ai donc dû faire un retour à terre rapidement pour ensuite passer le reste de ma journée à l’hôpital. Le verdict tombé, il se trouve que je n’avais pas qu’un problème aux côtes mais aussi au rein suite à ma chute. Alors, le reste de la semaine je l’ai passé sur le bord de l’eau.. assez déçue de ce championnat, mais je reviendrai en force l’année prochaine !”

 

Bon , c’était bien aussi de naviguer  en mode freestyle après les manches… 

dieter-vandereiken

et de croiser un champion du monde de freestyle sur l’eau, Dieter Van der Eiken (même si personne dans tous les slalomeurs ne savait qui il était ? incultes !?)…. D’ailleurs merci à  sa copine de m’avoir aidée à passer le shore-break !

 

Prochain récit ?

La team EW au DéfiWind…

avec Nascimo, Matthis, Coraline en pleine forme ;), Cyril ?, Olivia ?, Marine ? …

(je serai dans le coin, même si je suis trop petite pour participer…)