Que s’est-il passé pour les riders du team EW de novembre à janvier ?

 

Espace Windsurf évolue avec un team de plus en plus grand et soigneusement choisi : ils sont actifs, motivés et surtout écrivent des articles toutes les semaines !

Ils sont jeunes et connaissent déjà pas mal de choses qu’ils nous font partager facilement !

En windsurf, ils savent déjà de quoi ils parlent et leur motivation est dans le même sens que leur passion !

C’est pourquoi j’avais envie de vous faire connaître un peu mieux et de façon régulière ces jeunes qui nous entourent et qui cartonnent dans leur sport !

Tous les trois mois, je vous donnerai donc quelques nouvelles de ces passionnés de windsurf qu’il est indispensable de découvrir !

Leur présentation a déjà été faite via leur interview dans nos derniers articles donc je n’ai pas vu le sens de les représenter à nouveau mais de vous informer de leur activité durant ces trois derniers mois.

 

Benjamin Longy

 


Comme d’habitude, Benjamin s’est entraîné régulièrement et principalement en RS:X 9.5. Cette taille est, pour lui, toute nouvelle ! Il a donc pu découvrir de nouvelles sensations et faire de jolis progrès avec cette nouvelle voile plus grande.

 

 

Durant ces derniers mois, il a profité également de quelques sessions de fun (une nouvelles RRD thruster de 84L l’attend dans le garage)!

 

 

Mathis Mulciba

 

Avec un début difficile : pas de vent en Guadeloupe pour le mois de novembre (ce qui est tout à fait normal pour la période), décembre a suivi avec l’arrivée des Alizées et donc de très bonnes sessions de vague (vent side off) au soleil.

Pour Mathis, l’année a débuté avec du nouveau matos, de nouvelles figures et la participation au championnat de Guadeloupe.

En slalom, il a été classé 2ème en jeune et 18 au général (35 participants). En vague, il est également 2ème en jeune et  13ème au général (35 participants) avec Camille Juban et Antoine Martin à l’affiche !

 

Par la suite, Mathis s’est entraîné très régulièrement afin d’être prêt pour les prochaines compets de vagues.

 

Gautier Bourgeois

 

Pour Gautier, le permis de conduire en poche lui a permis de naviguer encore plus !

Il a participé à la longue distance à la Fos sur mer où il a terminé 6ème au général avec un Mistral bien présent !

Il a également participé au grand prix de l’Almanarre où il termine 2ème derrière Pascal Toselli dans du vent assez light et une tactique importante pour se dégager de la flotte.

Lorsque les conditions se présentaient, Gautier s’est amusé en speed (comme il l’explique dans son dernier article).

 

Pour finir, il a beaucoup travaillé sur les réglages de son nouveau quiver Loft Sails et Patrick en speed et en slalom.

 

Pierre Chauvin

 

Pierre a bénéficié ces 3 derniers mois de très bonnes conditions que ce soit en windsurf ou en sup. Il se souvient tout particulièrement d’une session seul avec Yann Sune à Wimereux dans 2 à 3 mètres de vague et 45 nœuds…

Pendant les vacances, il est parti faire un peu de snowboard pendant une semaine à la Cluzas. Et de retour, il a eu sa première session seul sur son home spot à 25 nœuds et vent plein de mer.

Mais sa meilleure session reste à Boulogne avec Etienne Delebarre où il a compris beaucoup de choses au niveau de la réception de ses backloops.

 

Alexandre Grand-Guillot

 

Pour Alexandre, cet hiver est son premier hiver avec autant de navigation. Et particulièrement en vague. Il a entraîné ses backloops : a essayé de s’orienter en l’air, de se situer dans l’espace, mais surtout de comprendre ses erreurs afin de s’améliorer rapidement. Tous les dimanches il s’est efforcé de faire du vélo afin de garder la condition !

Il est également rentré dans le team Espace Windsurf.

 

Jonas Handekyn

 

Jonas a profité des températures assez agréables pour la période de novembre pour naviguer en Belgique. Au mois de décembre, il a du mettre de côté le windsurf pour travailler pour ses examens.

Après ce bel effort, il est parti vers l’Afrique du sud (il y est encore actuellement) pour profiter des conditions pas toujours régulières mais tellement plus agréables qu’en Belgique dans le froid.

 

Mathias Genkel

 


 

Mathias a passé tout son hiver en Allemagne et a profité du mois de novembre et décembre très agréables au niveau températures. Pour un freestyler, il a fait beaucoup plus de vague qu’il n’en a l’habitude.

 

Vu les conditions beaucoup plus froides qui sont apparues par la suite, il a lancé un projet vidéo s’appelant « wintersurf ». Voici sa première vidéo, nous attendons avec impatience sa deuxième.

 

Antoine Albert

 

En novembre, durant le bac, il y a eu pas mal de vent du côté de Nouméa. Les temps de nav étaient donc bien calculés afin de profiter un maximum !

En décembre, Antoine a principalement fait du surf car il n’y avait pas de vent pour le windsurf. Mais ce n’est pas si simple de faire du surf en NC, il faut toujours trouver un bateau pour surfer les vagues !

C’est en janvier qu’il a le plus navigué car toutes les conditions étaient là pour progresser : du vent tous les jours, du soleil, de l’eau chaude,…

 

Michiel De Cooman

 

En novembre et décembre, Michiel s’est déplacé régulièrement vers la Hollande pour entraîner ses Spock, Grubby et autres Flakas. En fin d’année il a enfin passé ses premiers Flakas qui lui ont demandé énormément d’entraînement (plus que pour les autres moves)!

Il s’est également inscrit au concours d’UMI PICTURES FILM sur les freestylers à Bonaire où il a mis beaucoup d’énergie.
 

Début du mois de janvier, les Flakas commençaient à passer très facilement ! Du coup, ça donnait l’impression que d’autres moves étaient plus faciles.

Par la suite, les températures ont terriblement chuté, Michiel a encore navigué dans du 4 à 5° mais c’était un peu froid…

Pour son anniversaire, le 31 janvier, il a reçu une Starboard Quad prokids de 69 litres, ça promet de belles choses encore !

 

A la découverte des spots du côté de Cherbourg…

 

Je m’appelle Alexandre Grand-Guillot, j’ai 14 ans, j’habite à Cherbourg  dans la Manche (50). Je suis dans ma 5ème année de Windsurf et j’ai commencé au Super club le l’ASSUN VOILE à Urville-Nacqueville.

 

Je navigue en slalom à Urville Nacqueville, c’est un peu mon « homespot » car c’est ici que je suis monté pour la première fois sur une planche à voile. Et je navigue en vague sur toute la côte ouest, et nord de la région quand j’ai la chance de me faire amener sur les spots par mon entraîneur ou d’autres membres de mon club.

 

Voici ma petite sélection des spots de la région:

 

A la côte Ouest :

 

VAUVILLE :


Il s’agit, pour moi, d’un des meilleurs spots de la région !

 

Quand le vent est Est / Nord-Est, ce spot devient le « Gruissan Normand », il se transforme en spot de slalom/speed et permet de faire de longs bords parallèles à la plage. Ce spot est situé dans un des plus beaux décors de la région.

Vauville fonctionne aussi par Sud / Sud ouest où on peut retrouver des conditions de vague avec, quelquefois, de la bonne grosse houle qui se forme et, parfois, un vent très soutenu (mais cela dépend toujours des conditions).

Situé au nord de la côte Ouest, Vauville se trouve à l’extrême Nord de la plage qui va de Siouville à Vauville  en passant par Biville.

Voici un lien qui pourra vous permettre de regarder le spot en direct (grâce à une webcam installée par l’office de tourisme de la Hague) avant d’aller taper la vague de Vauville.


SIOUVILLE :

 

 

Siouville est un des spots les plus connus de France de par ses conditions, parfois apocalyptiques.

 

Le spot fonctionne par Sud (side-shore) à Sud-Ouest (side-onshore).

Siouville est un spot qui n’est pas conseillé aux débutants car les vagues peuvent y être très grosses et parfois dépassent la taille de mât, les vagues peuvent être très puissantes (surtout à marée basse). à marée haute, il faut noter qu’il y a un gros shorbreak. Mais aussi une cage métallique dans l’eau en face du centre de rééducation (repérée par une bouée).

Le spot se situe au sud de la baie de Vauville, c’est une très belle plage de sable qui fait face à la houle d’Ouest et offre sûrement les plus belles vagues de la région.

Vous avez peut-être entendu parler de la Neilpryde/JP Wind wave ?

Voici une vidéo de la NP/JP Wind wave 2009 qui pourra vous donner un petit avant-goût des spots de Vauville et Siouville où s’est déroulée la compétition.

 

SCIOTOT :

 

 

Pas aussi connu que Siouville, Sciotot n’en reste pas moins un superbe spot de vagues pour la planche et le surf.  Le spot fonctionne par vent de Sud (side-shore) mais le mieux est le vent de Sud /Sud Est (Side-off), les vagues sont alors bien creusées. Sciotot n’est pas non plus un spot très facile, il faut tout de même faire attention à son matos car les vagues n’en feront qu’une bouchée :D. A noter, un gros shorebreak à marée haute et du courant du coté du Rozel (sud du spot). L’Office du tourisme de la Hague a également posé une webcam.

 

 

The Spot de la côte Nord :

 

Urville Nacqueville : 

 

Urville est très connu de par sa variation des conditions et du club de l’ASSUN VOILE situé à l’extrême Est de la plage (vous ne la louperez pas, c’est une grande et magnifique « base » qui est au-dessus de la cale).

L’Assun (Association sportive d’urville Nacqueville) propose différentes activités comme le catamaran, trimaran, la Goélette, location de SUP ou de skimboard … mais le sport favori et l’objectif de ce club reste bien évidemment le windsurf. Le club propose l’apprentissage des bases de la planche à voile en une semaine en participant à des stages l’été.

Conditions du Spot :

Urville peut fonctionner de secteur Est/Nord Est avec quelquefois de très belles vagues. Les conditions que je préfère sur ce spot sont Nord/Nord Ouest en marée descendante où le vent est bâbord avec, parfois, quand le vent est vraiment fort, de très belles vagues (jusqu’à 1m50, 2m).

Mais Urville peut fonctionner en vent de Sud/Sud Ouest, pour les amateurs de slalom, où le plan d’eau est plat avec un vent un peu irrégulier mais tout de même très agréable à naviguer, avec un peu de soleil.

Situé à l’Ouest de Cherbourg sur la côte Nord, le spot d’Urville est facilement accessible. Pour la mise à l’eau, vous aurez le choix entre la base de l’assun voile ou la cale SNSM située un peu plus loin.

 

Le moteur économique de la région: 

Le “moteur” commercial de la région est Cherbourg, un centre-ville avec un port de plaisance, des rues  commerçantes, il y a un shop qui vend beaucoup de matos de planche c’est “Nausicaa” et un Super surf shop, toujours dans le centre-ville, ce shop s’appelle DKdense vous pouvez avoir accès  au magasin par internet, il vend plein de fringues de surf ou de skate avec des marques connues comme Volcom, Nike 6.0, Dakine … mais il vend aussi des combinaisons, chaussons ….

Cherbourg est une ville très agréable avec pas mal de sites touristiques à visiter.  Il y a tout ce qu’il faut, la mer, le vent, les vagues, la ville, les magasins … etc.