La Freestyle School, ou comment débuter et progresser en vagues, slalom et freestyle dans un cadre idéal

freestyleschool-guadeloupe

 

Un article de Mathis Mulciba

 

Implanté sur la petite plage de Galbas, face au lagon turquoise de Sainte Anne (en Guadeloupe), le club «  la Freestyle School », fondé par Cyril et Hans, tout deux baignés depuis leur plus jeune âge dans le windsurf, vit au rythme du vent, entraînant avec elle son groupe de véliplanchistes tout au long de l’année.

freestyleschool-guadeloupe

Travaillant d’abord au LCS (club de planche célèbre du lagon de Sainte-Anne), l’école a dû fermer suite à de nombreux problèmes de gérance et autres (loi littorale : loi des 50 pas géométriques qui réglemente toute infrastructure trop proche de la mer) avec, notamment, le Club Med avoisinant.

 

Cyril Primafreestyleschool - guadeloupeLes moniteurs Cyril Prima (brevet d’état d’éducateur sportif, aujourd’hui 31 ans) et Hans Sacher (même âge, même diplôme, 3ème au Championnat de Guadeloupe de vagues 2012) ont, par la suite, décidé de monter leur propre club dans cette même zone de navigation dans le but de continuer à partager leur passion commune. D’abord sans structure d’accueil : ils sont partis de rien pour continuer à entraîner le petite groupe de jeunes qui naviguait déjà au LCS, au point de ramener en voiture tout le matos des cours chaque samedi matin et autres jours de la semaine sur la plage de Galbas.

Heureusement, le nom et la bonne réputation qu’ils s’étaient faits en tant que professeurs dans le milieu de la planche en Guadeloupe, leur a permis de prendre un nouveau départ avec, notamment, le soutien des fidèles du club. Même si les débuts furent difficiles, ils sont tout de même arrivés au bout de leur projet, et ont fondé le, désormais, célèbre club de voile : La Freestyle School de Sainte Anne.

Une fois les premiers problèmes passés, et la première structure installée, le club fondé par Cyril et Hans n’a pas cessé d’évoluer, de s’agrandir et de retrouver du monde sur la petite plage de Galbas. Jusqu’à devenir, maintenant, un lieu incontournable de planche à voile en Guadeloupe et une véritable fabrique de champions (près de 80% des podiums en vagues, slalom, et overwall jeunes au Gwadeloupe windsurf tour 2012, et les 5/6 des podiums du Kiddy tour 2012). Des grands sont passés à leur école comme Antoine Martin.

De la Nova au Taka, en passant par les premiers plannings, l’hélicoptère tack, les tactiques en slalom, l’air jibe et les premiers surfs, la Freestyle School touche à tout, et permet à chacun de s’initier et de progresser dans sa propre discipline. Il y a, bien sûr, du matos à disposition pour chaque besoin (de la petite twinzer de vagues JP à la 150 litres de formula et aux Nova d’initiation, avec des voiles allant de 2m² à 9,3m²).

frontloop - windsurf

Cyril et Hans amènent avec eux les jeunes(de 6 à 18 ans) les mercredis et les week-ends pour des cours hebdomadaires touchant à toutes les facettes du Windsurf avec, par exemple, 2 cours le samedi matin : un à 9h pour les jeunes débutants et un à 10h30 pour les confirmés (ceux qui sont aptes à aller en vagues). Les cours sont donnés par niveau les mercredis, samedis et dimanches. Les débutants peuvent, ainsi, passer ensuite dans le groupe des confirmés pour aller plus loin. Cela permet d’avoir une homogénéité dans le groupe et à Cyril et Hans de monter tout le monde en même temps en s’adaptant aux objectifs de chacun (tout le monde n’a pas envie de faire de la vague ou de la compète).

 

kiddytour

Par ailleurs, il ne faut pas oublier les cours pour les adultes qui sont nombreux le dimanche et le mercredi, les stages pendant les vacances (vagues, initiation etc.) et la location toute la semaine ! L’infrastructure est, de plus, très accueillante : outre les agréables transats, des douches sont à disposition et il est possible de rincer le matos après la navigation.

Le club est ouvert toute l’année (excepté en septembre et parfois en août) du mardi au dimanche et toute la semaine en saison. Il est à signaler qu’en cas de forte pluie ou de grosses périodes de pétole, le club peut fermer certains jours.

En cas de vent trop léger, des surfs et sup sont disponibles. Un petit stand de tir à l’arc maison permet également de s’amuser un peu.

La Freestyle School donne directement sur le lagon de Sainte Anne, baignée par des alizés réguliers et par de nombreux spots de vagues. Le contexte et le lieu en font une jolie place et un cadre idéal à la glisse. Malgré le fait qu’il n’y a pas d’hébergement ni de location de voiture, ce n’est pas ce qu’il manque à Sainte Anne.

Seul bémol, les récentes sargasses (des algues venues de la Floride) qui viennent s’agglutiner sur les plages, ce qui a d’ailleurs amené jusqu’à la fermeture de la plage des salines et à la migration du Club de la Fun KiteAcademy qui est maintenant installé juste en face de celui de Cyril et Hans… Si ces algues venaient à se rassembler sur la plage du Club Med, personne ne sait ce qu’il adviendra du Club la Freestyle School.

Pour ma part, j’ai tenu à réaliser cet article afin de remercier Cyril et Hans qui sont mes moniteurs depuis mes débuts, ainsi que pour tout ce qu’ils m’ont apporté et fait découvrir. Le conseil qui, selon moi, m’a le plus été utile est certainement le jeu de mains sur le wishbone dans l’enchaînement bottom/roller ainsi que les changements de poids dans ce même enchaînement.

Je ne saurais compter mes souvenirs dans ce club tant ils sont nombreux, entre les parties de rigolades en Freestyle Light wind (petite voile, grosse planche) et les sessions parfaites en vagues, ou encore les premiers fronts et premiers surfs,… tant de bons moments qui continuent encore aujourd’hui !

spock - hanssacher
Si vous êtes amenés, un jour, à venir en Guadeloupe, pensez à faire un petit tour sur la plage de Galbas, car, en plus d’être bons professeurs, Cyril et Hans sont accueillants et ne manquent pas de sujets de conversation et de conseils !

Pour plus d’infos : http://www.windsurfguadeloupe.net/

 

Un article de Mathis Mulciba

Kilian, un champion mais surtout un exemple de modestie !

 

Je suis partie au Chili sans aucune idée, sans savoir chez qui je m’aventurais…

kilian alma

Seule chose, j’allais vivre chez un windsurfer pro français : Kilian du Couëdic ainsi que sa copine Melody et sa petite fille Alma. Idée qui ne me déplaisait pas du tout ! Je suis arrivée une semaine avant la petite famille et là tout le petit monde du windsurf me parlait de Kilian… Il est très apprécié !

kilian famille

Dès son arrivée, il crée une atmosphère agréable, il met les gens à l’aise et le contact est très facile.
Passionné, il partage comme un fou sans compter et ce, dans toutes les langues possibles !
Son sport, ses spots et sa pédagogie qu’il maîtrise comme ses backloop, tout est objet de conseils!

kilian backloop

 

Chez certaines personnes, lors de discussions, nous avons l’impression de parler aux meilleurs mondiaux. Avec Kilian, nous avons découvert son niveau une semaine et demi après notre rencontre… Il est un bel exemple de modestie ! C’est très agréable pour l’entourage !

kilian surf

Accessible, passionné, modeste mais également drôle ! Il joue avec les mots 20 fois par jour et rien ne l’arrête… (quelqu’un qui habite au Pays-Bas est né Irlandais ?)

 

A part ça, il a quand même un petit défaut… Il est incapable de se vendre, ne peut pas faire de marketing ! Je prends donc le relais afin de faire connaître encore un peu plus cet homme d’exception !
Très compétent dans son enseignement, il ne faut pas hésiter à prendre un cours afin d’avancer un peu plus rapidement dans son apprentissage.
Dans son école de voile : Vita Voile du côté de St Malo ou au Chili du côté de Pichilemu.

surf 1 kilian

maison Kilian
Avec Melody, ils proposent également un logement très confort et assez bon marché au Chili. Le séjour est assuré réussi !

 

Depuis peu, Espace Windsurf a lancé son club « Espace Windsurf Camps ». Le club organise son premier stage du 7 au 14 avril 2012 à Leucate en compagnie de Kilian !
Si vous êtes intéressés, soyez rapides 😉

www.espacewindsurfcamps.com

surf kilian

 

Windsurfing camp sur l’isthme de Penthièvre


PHOTOS : Céline Grosjean – Simon Haim


La passion pour le windsurf m’a pris il y a quelques années… Et depuis, plus je navigue, plus la passion m’envahit…

Afin de parler et faire parler de ce sport, j’ai créé Espace Windsurf. Afin de naviguer plus et faire naviguer plus, j’ai aussi lancé différentes formules de camps windsurf.

Après une excellente expérience à Leucate, j’ai confirmé mon idée d’organiser différents types de camps.
Ronald Richoux étant une référence dans le domaine, je l’ai contacté afin de lui proposer mon projet… Et c’est comme ça que tout a commencé ! ☺

7 super motivés de 18 à 23 ans sont partis de Mons le samedi 27 août : direction Quiberon, ou plus exactement l’isthme de Penthièvre… Voici la fine équipe :

Simon : 22 ans, dernière année d’ingénieur architecte
Sophie : 20 ans, première année de design
Camille : 18 ans, première année de kiné
Antoine : 20 ans, deuxième année de kiné
Caroline : 18 ans, première année de droit
Tiphaine : 21 ans, cinquième année de médecine
Espérance : 19 ans, ne fait pas de windsurf mais nous a permis d’avoir quelques photos

Céline : The boss 😉

Tous assoiffés de windsurf et animés d’une vraie envie de progresser, un vrai plaisir !

Dimanche (le premier jour) était assez calme, nous avons testé le dirt sur une mer encore à marée trop haute… Cela a donné de jolies photos. Nous avons terminé par un repas accompagné d’un magnifique couché de soleil !

    

Lundi l’équipe a rencontré Ronald. Une petite présentation en attendant le thermique et hop la leçon est lancée… Quelques précisions sur le gréement et nous voilà à l’eau dans une dizaine de nœud de vent… De quoi parler position et repères pour encore améliorer les aulofées et abatées. Résultat : une journée constructive pour chacun d’entre eux, quel que soit le niveau !




Mardi, la pétole annoncée et une légère brise d’Est nous confirment qu’il n’y aura pas de thermique et qu’il faudra laisser place au SUP. Personne n’avait encore essayé, nous avons donc du tout apprendre : comment aller droit en ne ramant que d’un côté, comment tourner rapidement, comment prendre ses premières vagues … Les retours de l’équipe ont été très positifs !



Mercredi, réveil programmé à 7h00 car un vent d’Est entre 14 et 16 nœuds est annoncé pour le matin. Le rendez-vous est fixé à 8h00 et à 9h00, il fallait être sur l’eau ! Ce fut une très chouette session : un coach très présent avec des consignes tout à fait personnalisées qui font bien avancer, un planning, certes, léger mais bien là !
Le smile ressortait chez chacun malgré une sortie de l’eau à marée basse plutôt pénible : l’eau à la cheville et les coquillages ou crabes dans les pieds…


Manque de chance encore jeudi et vendredi au niveau du vent mais, contre mauvaise fortune bon cœur, cela nous a permis de découvrir plus en profondeur le SUP dans les vagues. Quelques SUPers sont nés !!!

La semaine s’est terminée avec beaucoup de nouvelles choses dans la tête et l’envie de naviguer encore plus ! Et finalement, le trajet de retour nous a permis de programmer les sessions à venir ☺

Mon objectif personnel est atteint : l’envie grandissante de naviguer des 6 participants était bien là !!! D’autres camps seront prévus en 2012 ☺

Merci l’équipe