Que se passe-t-il à Pozo Izquierdo ?

 
Article de Céline Grosjean
Photos : Fernando Sanchez Perez (sauf mention)

Plus on se rapproche de la fin du mois de juin, plus les touristes se déplacent pour 1 à 2 semaines, et c’est là qu’on se rend compte de la chance qu’on a de partir 1 mois.

 

Cette année, je suis partie un peu plus tôt que d’habitude : le 22 mai. Beaucoup moins de monde à l’eau et des conditions tous les jours. Cependant quelques jours ont été d’orientation Nord (à Pozo, les bonnes conditions sont par Nord Est, du vent de nord donne des conditions irrégulières. Une solution, quand on a une voiture, est d’aller à Vargas).

Plus je me rapprochais de la date de la fin de mon séjour (23 juin) plus j’utilisais régulièrement ma plus petite voile (Loft Lip Wave 2.8) ou encore quelques jours où je n’ai pas pu naviguer vu la force du vent… Quand Victor Fernandez est surtoilé en 3.4, c’est le moment d’aller faire du shopping.
 

 

A me demander s’il ne serait pas encore plus intéressant de venir un mois plus tôt afin de naviguer dans des conditions moins extrêmes…

 

Au début de mon séjour, j’ai pu profiter d’un clinic avec Josep Pons et Victor Fernandez. La vidéo tous les jours et les conseils de ces deux pros m’ont permis de faire un bond en avant au niveau de mes sauts… Je tente enfin quelque chose en l’air ! Un conseil, si vous souhaitez progresser rapidement, n’oubliez pas de vous filmer !!!

 


Photo : Bart Van Der Meer
 


Photo : Björte Pürchel
 
 
Le monde et les pros sont arrivés progressivement, malgré le fait que la compétition du début du mois de juillet n’était pas encore confirmée (un peu la même chose chaque année). Elle a été confirmée le 19 juin. C’est la société des sœurs Moreno, cette fois, qui s’est occupée de l’organisation (plus d’infos : http://grancanariawindandwavesfestival.com/)

 

Beaucoup de filles d’un bon niveau (rien à voir avec les Moreno) naviguaient cette année ! Aux périodes où il n’y avait pas beaucoup de monde à l’eau, il y avait presque plus de filles que de gars à l’eau…

Hélas l’une d’entre elle, Justyna, s’est cassé méchamment le pied à la réception d’un stalled forward dans du vent fort. Elle se trouve encore, actuellement, dans une situation délicate sans savoir si elle va pouvoir remarcher normalement un jour… Too bad !!!

 

Tous les jours, je croisais Fernando, photographe hors du commun, il chante et danse en permanence : Il respire la joie de vivre et est très accessible. Il nous permet d’avoir de jolies photos pour de supers prix !


Des notions d’espagnol sont nécessaires, car ses quelques mots d’anglais ne permettent pas d’avoir une discussion très claire…

Il est photographe de sport et disparaît souvent sur des terrains de foot, athlétisme ou autre. Cependant, quand il y a du vent, il est toujours par là avec son Nikon et son objectif 500.

Les pros le connaissent bien, il suffit de lui demander et, ça y est, vous serez photographié…  Deux options sont proposées : soit on le réserve pour quelques heures (70€), il shoote et donne toutes les photos de la session, soit on lui dit qu’on aimerait quelques photos, il ne shoote que les personnes intéressées et on paye à la photo. Vu le prix de la photo (1€), ce dernier système est plus qu’intéressant !

Étant toujours par là, il sait tout et voit tout…

Son site web : http://ffotosports.webnode.es

 

Plus on se rapproche de la fin du mois de juin, plus les touristes se déplacent pour 1 à 2 semaines, et c’est là qu’on se rend compte de la chance qu’on a de partir 1 mois. Après 1 semaine, c’est comme si on avait goûté au repas sans pouvoir le terminer.

Mais évidemment, le repas n’est jamais terminé et après un mois, on pense déjà au prochain trip ou aux prochaines sessions ! Je suis, d’ailleurs, toujours à la recherche d’une personne pour partager un trip d’un mois et demi à partir de novembre.

 
 

Merci à Amelie et Tino de m’avoir permis, une fois de plus, de bénéficier d’un logement et de repas plus que parfait ! Mais surtout de m’avoir prêté une planche au début de mon séjour (et oui, folle de partir naviguer le premier jour, j’ai oublié de remettre la visse de décompression…)

 

Plus de photos : http://www.flickr.com/photos/celinegrosjean/sets/72157630255110714/

 

Stats de vent pour le mois :

 

Mardi 22 mai 1 session en 4.0
Mercredi 23 mai 2 sessions en 4.0
Jeudi 24 mai 2 sessions en 3.4
Vendredi 25 mai 1 session en 3.4 et l’autre en 4.0
Samedi 26 mai 1 session 4.0
Dimanche 27 mai 2 sessions en 3.4
Lundi 28 mai 1 session en 3.4
Mardi 29 mai 1 session en 3.4
Mercredi 30 mai 1 session en 4.0
Jeudi 31 mai 1 session en 4.0
vendredi 1 juin /
Samedi 2 juin 1 session en 4.5
Dimanche 3 juin 1 session en 4.5 et l’autre en 3.4
Lundi 4 juin 1 session en 3.4
Mardi 5 juin 2 sessions en 2.8
Mercredi 6 juin 1 session en 2.8
Jeudi 7 juin /
Vendredi 8 juin 1 session en 4.5
Samedi 9 juin 1 session en 3.4 et une en 2.8
Dimanche 10juin 2 sessions en 2.8
Lundi 11 juin 1 session en 3.4
Mardi 12 juin PAS DE NAV – 50 noeuds
Mercredi 13 juin PAS DE NAV – 50 noeuds
Jeudi 14 juin 1 session en 2.8 l’autre en 3.4
Vendredi 15 juin 1 session en 2.8 et l’autre en 3.4
Samedi 16 juin 2 sessions en 3.4
Dimanche 17 juin 2 sessions en 3.4
Lundi 18 juin 1 session en 2.8
Mardi 19 juin /
Mercredi 20 juin /
Jeudi 21 juin 1 session en 4.5/4.0
Vendredi 22 juin 2 sessions en 2.8

 

 

 

Article de Céline Grosjean
Photos : Fernando Sanchez Perez (sauf mention)

 

3 réponses sur “Que se passe-t-il à Pozo Izquierdo ?”

  1. Bonjour Céline !!!

    Etant moi même un grand passioné de windsurf agé de 18ans , j’ai toujours eu le rêve d’aller naviguer à Pozo Izquierdo !!!

    j’aurai voulu savoir comment je pourrais m’organiser aux niveaux du logement , du matos , de la langue parler et financièrement !!!

    Merci d’avance et super article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *