Interview Phil Carbon


ARTICLE : Teiva Cantiran
PHOTOGRAPHE : Phil Carbon (sauf mention)



philcarbon

Voici une interview d’un shaper français dont on a beaucoup entendu parler ces derniers temps, grâce au succès de ses prototypes de speed au Mondial du Vent et surtout à Lüderitz, sur lesquels Gautier Bourgeois est allé jouer dans la cour des grands en faisant 49 nœuds sur 500 mètres !

Qui est ce Phil Carbon ? D’où sort-il ? Comment s’est-il fait connaître ?
C’est ce que nous allons découvrir !


Teiva CANTIRAN : Comment t’es-tu lancé dans le shape des boards ?
PHIL CARBON : Cela remonte à 1988, j’avais 18 ans et j’étais déjà un passionné de windsurf. Un jour, je suis allé a un salon nautique et j’ai eu l’opportunité de voir Jimmy Lewis shaper en direct devant le public.
C’était juste magique ! Ce fut, en quelques sorte, l’élément déclencheur et le lendemain, je me suis acheté un kit avec lequel je me suis fabriqué ma première planche en monolithique.

TC : Où naviguais-tu à ce moment là ? Avais-tu un gros niveau ?
PC
: Je ridais surtout dans le Sud : Narbonne, Argeles … avec les mythiques planches Dufour ou Tiga fun cup ! Je ne cherchais pas spécialement à avoir un super niveau, c’était simplement mon loisir, tout comme aujourd’hui.
J’ai, ensuite, beaucoup navigué en Bretagne sur le spot de slalom de Lan Cieux et c’est là que j’ai rencontré Kevin du Couëdic qui a été le premier rider a utiliser mes Boards (1997).

philcarbon

TC : Pourquoi ce nom : Phil Carbon?
PC
: C’est le surnom que m’a donné un ami avec qui j’ai fabriqué une guitare en carbon. J’ai trouvé que ça ne sonnait pas mal, alors je l’ai utilisé pour ma marque.

TC : Depuis quand Phil Carbon existe ?
PC
: Depuis seulement début 2013.

TC : Que faisais-tu avant ? Et pourquoi as-tu créé ta marque ?
PC
: J’ai, dans un premier temps, étudié la biotechnologie à la Fac d’Orsay à Paris, puis ai commercialisé des appareils médicaux jusqu’en 2012.
Pour des raisons professionnelles, j’ai quitté ce domaine pour entrer dans celui qui me passionne depuis toujours, le windsurf.
Je n’ai jamais cessé de fabriquer des planches dans mon coin et, avec l’encouragement de mon entourage et de Louis Fourcade, l’inventeur des ailerons anti-algues, j’ai décidé de me lancer.

TC : Comment t’es-tu fais connaître ?
PC
: Je dois dire un grand merci à Facebook !
J’ai créé ma page sur laquelle je postais régulièrement des photos de mes créations, les étapes de fabrications, etc.
J’ai, par la suite, fait la connaissance de Gautier qui m’a beaucoup aidé en naviguant avec mes customs au mondial. Il a pu, ainsi, montrer l’existence, la performance et le potentiel de mes planches.

TC : Combien de planches fabriques-tu par mois ?
PC
: J’arrive à produire 2 planches par mois, soit 25 planches par année environ.

TC : Sont-elles totalement sur mesure ?
PC
: Oui à 100% ! Je crée un design sur un logiciel 3D, afin de définir et visualiser l’objet. Mon objectif est de proposer une planche qui convient parfaitement à la demande du client.

TC : As-tu des projets pour l’avenir ? Si oui, lesquels ?
PC
: OUI ! Mais c’est confidentiel pour le moment :-p


gautierbourgeois

Mon avis personnel :

J’ai eu l’occasion de rencontrer Phil Carbon sur une session a Leucate. Je trouve le personnage très sympathique et, ayant pu tester ses boards, je peux vous dire qu’il a du potentiel et que l’on n’a pas finit d’entendre parler de lui…
Allez vite jeter un coup d’œil sur sa page Facebook, si ce n’est pas déjà fait ! 🙂
phil.carbon(at)hotmail.fr


ARTICLE : Teiva Cantiran
PHOTOGRAPHE : Phil Carbon (sauf mention)

Article de Phil Carbon sur Espace Windsurf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *