Les blessures en windsurf



Photographes : John Carter & Jimmie Hepp


Jason Polakow


Qui ne s’est jamais pris une grosse catapulte full taquet ? S’est coupé les pieds avec du corail, des huitres ou même par son propre aileron ? Est sorti de l’eau avec les mains à vif ? Ou encore le grand classique du wishbone dans la tête en passant duck jibe ?

On compte pas mal de blessures en windsurf, les légères et les plus classiques comme des bons gros bleus après une catapulte ou un saut mal réceptionné, les plats, les petites coupures, les ampoules… Tous les windsurfers sont déjà passés par là !

Moins sympa par contre, les blessures plus importantes, dont la plus répandue chez les windsurfers est la fameuse luxation de l’épaule qui vous obligera à être immobilisé pendant 3 semaines généralement. Les côtes fêlées sont aussi très présentes dans le monde du windsurf et ce n’est pas cool non plus !

Côté freestyle, les entorses aux chevilles dominent ! Le wish dans la tête doit être pas mal présent aussi mine de rien…


blessures


Côté vague, les coupures sont très chroniques, encore plus si vous êtes sur un spot avec des vagues de reef ! Beaucoup de waveriders ont aussi été trahis par leurs ailerons (prenons comme exemple la cuisse de Jules Denel) et les bleus doivent être sacrément costauds quand on voit la hauteur des sauts de certains !


planche-a-voile


Côté slalom, la catapulte est LA chute familière ! Tous les windsurfers connaissent ce moment de doute : « c’est une patate de corail ou une ombre » et BAAAM ! Ou encore, se faire arrêter net par une noix de coco (oui, c’est très fréquent en Polynésie), ou un sac plastique…


sarah-quita


Parlons maintenant des collisions entre windsurfers ! Généralement, ça casse du matos et ça met la haine ! C’est pourtant très fréquent, et je pense que je mettrais tout le monde d’accord en disant que c’est au Défi Wind qu’il y en a le plus ! En même temps avec 1200 windsurfers, c’est plutôt normal (et de toute façon, cet événement est tellement cool qu’on ne peut pas critiquer).

Comme en surf, il existe des pathologies bien spécifiques au windsurf, telles que l’exostose, qui est un rétrécissement du conduit auditif externe de l’oreille dû à l’eau froide, au vent, aux vagues…
Les windsurfers sont également très exposés aux atteintes oculaires, type ptérygion, à cause du vent et du soleil.

Vous avez pu le voir, comme dans tous les sports il y a beaucoup de blessures possibles en windsurf, alors faites attention à vous, ne tentez pas le front si vous n’êtes pas sûr de vous (ça peut faire très très mal), protégez vous du soleil, faites gaffe à vos ailerons…. ! Mais surtout, continuez de rider autant que vous pouvez, parce qu’une bonne session, ça vaut bien une petite blessure de temps en temps !


Philip Koster


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *