Martin Plissonneau dans le team Espace Windsurf

 

martin_plissonneau

 

Espace Windsurf (EW) : À quel âge as-tu commencé à naviguer ?

Martin Plissonneau (MP) : à 10 ou 11 ans dans un club, je ne m’en souviens plus trop. 
 


EW : Sur un mois, combien de jours es-tu sur l’eau ?

MP : En période scolaire, 12 jours, soit 3 fois par semaine. En vacances, le plus souvent possible ! 

 

EW : Comment te déplaces-tu sur ton spot ?

MP : Ma mère me dépose ou je vais à pied.

 

EW : De combien de temps as-tu besoin pour te déplacer sur le spot le plus proche ?

MP : 5 minutes. 

 

EW : Qu’es-tu en train de travailler ?

MP : En slalom, ma vitesse max. En freestyle/vague, le speed loop à sec et je commence le Flaka.

 

EW : Dans ta région, y a-t-il des cours de planche à voile à l’école ?

MP : Oui, mais ça devient rare. 

 

EW : Parles-tu de tes nav à l’école ?

MP : Oui, ça m’arrive, c’est toujours intéressant de discuter d’une bonne session entre potes. 

 

EW : As-tu déjà une idée des études que tu souhaites faire ? Pourquoi ?

MP : J’aimerais faire une école de commerce, car j’aime bien l’économie. Et, si mon niveau me le permet, devenir windsurfeur professionnel ?

 

EW : Quelle est (était) l’implication de tes parents ?

MP : Ils me conduisent un peu partout sur l’île pour naviguer et ils m’aident un peu aussi pour la com’.

 

EW : Tes frères et sœurs font-ils du windsurf ? Avec la même intensité ?

MP : J’ai un grand frère qui fait exclusivement du slalom, mais il ne navigue pas aussi souvent que moi.

martin_plissonneau

EW : Navigues-tu avec beaucoup d’amis de ton âge ?

MP : Oui, on est généralement un bon petit groupe à se tirer la bourre.

 

EW : Penses-tu avoir de la chance ?

MP : Oui, car je vis en Martinique. Les conditions sont parfaites pour naviguer !
Mais, à l’inverse, mon éloignement géographique me pose des problèmes pour voyager facilement. 

 

EW : As-tu un entraîneur ?

MP : Non, plus maintenant. Cependant, je reste très attentif aux conseils des adultes plus expérimentés. 

 

EW : Que maîtrises-tu le plus ?

MP : Hmm, je ne sais pas. Peut-être les plus beaux wipe-out, haha ! 

 

EW : Comment apprends-tu ?

MP : En 4 phases : 
                         1) Vidéos/conseils des pros. 
                         2) Premier test sur l’eau. 
                         3) Comparatif entre mon move et celui du pro. 
                         4) Correction des erreurs jusqu’à l’obtention du bon résultat. 

 

EW : En vague et freestyle, comment fais-tu pour apprendre un nouveau move ?

MP : De la même manière que précédemment. Cependant, je fais, en plus, quelques exercices préparatoires et je me concentre seulement sur le move en question.

 

EW : Quels sont tes objectifs en windsurf ?

MP : Avoir le plus grand répertoire, naviguer sur les meilleurs spots du monde et devenir pro ou avoir un métier en rapport avec le windsurf.

 

EW : Qu’aimerais-tu passer un jour ? (Move, championnat…)

MP : Le double forward à Pozo. 

 

EW : Fais-tu attention à ta nourriture ? Comment ?

MP : Oui, ma mère me fait de bons petits plats. 

 

EW : Quel est le spot que tu as préféré ?

MP : Los Charcos à Lanzarote, car c’est là que j’ai tourné mon premier speed loop.  

 

EW : Quel est ton rider préféré ?

MP : Antoine Albeau en slalom, Ricardo Campello et Robby Swift en vague. 

 

EW : Lis-tu des magazines de windsurf ?

MP : Oui tout le temps. 

 

EW : Comment décrirais-tu le windsurf ?

MP : Comme le meilleur sport qui puisse exister, le windsurf nous permettant plein de choses !

 

EW : Penses-tu faire du windsurf toute ta vie ?

MP : Oui absolument. 

 

EW : Es-tu sponsorisé ? 

MP : Oui, je suis soutenu par MB-fins et Sailloft pour la vague.

 

EW : Que souhaites-tu rajouter ?

MP : « Qui ne tente rien n’a rien » 

Le windsurf est un sport génial, tout le monde devrait essayer au moins une fois ! 

 

martin_plissonneau

2 réponses sur “Martin Plissonneau dans le team Espace Windsurf”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *