Du Windsurf encore aux JO !!!

 

Un article de Benjamin Longy

 

Comme tout le monde a pu le constater, la planche a bien failli être supprimée des JO pour être remplacée par le kite…
Cette nouvelle a été un grand choc pour nous planchistes et nous avons tout essayé pour faire réfléchir le monde entier et montrer que la planche à voile doit être olympique !

Photo : Noumea kitesurf

 

Autour de nous, beaucoup de choses se sont arrêtées, les jeunes, les entraîneurs et nous mêmes. Personnellement, ne sachant que faire je n’arrivais pas à choisir entre continuer la planche, me lancer en kite ou faire du 49er ?!?! Pour nous, l’affaire était finie, mais il y a eu une deuxième décision qui en a décidé autrement, et qui a surpris beaucoup de monde ! Beaucoup de gens s’étaient lancés dans de nouveaux projets complètement différents et nous ne pouvions que viser l’ISAF qui nous a tous remués. Il vaut mieux médiatiser son sport pour qu’il donne envie et persévérer dans le futur.

Je ne souhaite pas faire un article pour critiquer les Kites, mais je trouve dommage qu’une personne parmi eux en ait écrit un qui dit du mal et en particulier des choses erronées ! (L’article).

Dans l’article en question, je suis complètement d’accord sur l’avis de l’auteur au sujet de l’ISAF : le fait qu’ils ne prennent peut-être pas toujours les bonnes décisions.
L’auteur compare la planche à dérive avec le funboard ou le slalom qui est, pour lui, la «World Cup». Or, il y a aussi une World Cup en « Raceboard » !!! Il critique son évolution, mais pense aussi que les pratiquants de la RSX sont tombés dans une sorte de secte. Or, de nombreuses personnes de haut niveau en RSX étaient prêtes à se mettre au Kite pour les Jeux, en restant ouvert d’esprit.
Il parle également de l’amende que paierait l’ISAF, si la planche à voile ne revenait pas aux Jeux. Or, l’ISAF a voté contre le retour de la planche à voile ! Ce n’est que le lendemain que les fédérations et non l’ISAF ont voté favorablement pour le retour de la planche à voile avec la RSX.

Ledit « monopole » de Neilpryde aide, quand même, à avoir une monotypie et évite la « course au matos ». Même si cela empêche une personne de participer aux Jeux Olympiques avec sa planche de la quelconque marque, il trouvera un format pour progresser en Raceboard, par exemple.

Puis, l’auteur parle du funboard et des écoles de voile, dont je ne critiquerai jamais le fonctionnement, même s’il est vrai qu’il pourrait y avoir plus de clubs de funboard. Nous sommes en France et les conditions de vent, en tout cas chez moi, ne me permettent pas de naviguer 3 fois par semaine en fun !
Il est donc plus facile d’apprendre la planche à dérive à mes petits stagiaires !

Mais cette décision est là pour réveiller, les planchistes qui doivent passer le flambeau aux plus jeunes, en leur donnant envie de se lancer !

 

La planche est, comme vous avez pu le voir, revenue aux Jeux Olympiques pour 2016 !
Beaucoup de soulagement pour les entraîneurs comme pour les compétiteurs ! Ils sont repartis très vite dès la nouvelle décision lancée. Certains se sont programmés de longs stages pour préparer le Championnat du Monde fin février/début mars.

 

Cette année, le circuit s’étoffe, et voit arriver les étapes d’Eurosaf qui, je pense, attirera beaucoup de monde, car elles sont plus accessibles que les étapes de World Cup, sans oublier également un Championnat du Monde au Brésil et un Championnat d’Europe en Bretagne au début de l’été !

 

 

Un article de Benjamin Longy

2 réponses sur “Du Windsurf encore aux JO !!!”

  1. Certaines choses me perturbent dans l’article de kite race :

    – “la revente d’occasion n’est possible que si le système perdure” ; FAUX, la Mistral OD se revend à prix d’or sur le marché de l’occasion. Surement dû à sa réputation ! Pourtant elle n’est plus “officielle” sur le circuit…

    – “la Rsx a été confiée à un seul fabricant (Neil Pryde pour ne pas le nommer) et donc les compétiteurs qui veulent faire les JO sont obligés d’acheter ce matériel” ; je pense que si le kite avait été retenu (pour de bon) aux JO, il y aurait eu surement monotypie… A mon souvenir, il n’y a pas de support qui ne soit pas monotype à courir aux JO ???

    – Le cata support trop cher ? VRAI et FAUX, Mais le Tornado était cher pour un style vieux ! même si c’est un bateau très technique. Le Nacra 17 est un support mixte, moderne et qui va permettre de faire des régates type “Extrem’40” en bord de plage…

    – Sur le fait qu’en école de voile, on ne propose pas du funboard ; je pense qu’à part dans les îles, on peut pas donner des stages d’une semaine de funboard en France, mais on peut apprendre aux jeunes les bases du funboard (même avec des planches à dérives) et les faire progresser en funboard lorsqu’il y a les conditions.

    Au final, je ne suis pas pour qu’il n’y ait pas le kite aux JO, mais j’aurais aimé qu’il y ait les deux supports. Oui, les vieux supports dériveurs sont toujours et encore là… à re-nouveller peut-être?!
    Mais je ne comprends pas qu’on puisse s’acharner sur une pratique avec des arguments faux.
    Je connais beaucoup de kite-surfeurs pro et ils se prennent beaucoup moins la tête que celui qui a écrit l’article ; surement car ils étaient et ils le sont encore des planchistes ?! (sortant du système planche à dérive).

    Un planchiste, animateur sportif voile.

  2. Bonjour,

    Je suis vraiment d’accord sur ce que tu a dit !
    Merci pour ton commentaire.

    -J’ai moi même une mistrale dans mon garage!
    -Le cata est un support très utilisé, je pense donc qu’il a sa place.
    -Le matériel de fun est aussi plus chère et plus fragile, il faut donc des élèves déjà pratiquant !

    Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *