Millésime GA SAILS Vapor 2014 et Tabou Manta 2014


Qui n’a pas vu sur les spots au cours de l’année, les voiles bleues et oranges flashies, à la limite du style année 70?



Transjai Antoine LORIN

L’année 2014 marque un tournant pour la voilerie Gaastra : premièrement, elle change de nom et devient GA Sails et deuxièmement un véritable travail a été effectué sur les voiles de course, les Vapor.

Le gros changement sur ces Vapor réside dans la transformation de la courbure du mât. Au départ, elles étaient en Hard Top et elles passent maintenant en Constant Curve, comme presque toutes les voiles de slalom.


antoinelorin

La tranche

Les Vapor avaient pour réputation d’être rapides dans le baston, au détriment du light wind, mais cela change en 2014. Cédric Bordes nous explique :



« Le but pour 2014 était principalement de donner à la nouvelle Vapor 2014 plus de bas régimes au niveau du planning et du passage de molles, vu que les Vapors 2013 étaient très rapides et faciles en plages hautes. Pour cela, le rond de guidant des voiles a évolué pour donner plus de creux dans la partie basse. Le shape dans le fourreau a aussi été légèrement avancé ainsi que les pinces des lattes pour faire ouvrir la voile de manière plus constante (sans cassure). La voile est plus tendre dans sa partie haute en navigation, ce qui donne plus de vie au gréement et une voile qui respire plus quel que soit le vent. »



Concernant les Manta 2014, j’ai pu tester la 71 et la 81 et, ce qui m’a personnellement frappé, c’est le confort global en navigation : jamais on ne sent de gros à-coups, même dans le gros clapot, ainsi que la confiance au jibe : la courbe est saine, on ne pense même plus à contrôler pour ne pas tomber, mais plutôt à attaquer pour relancer encore plus vite. La planche reste stable dans toutes les conditions. La 71 se tient très loin et le pin tail retravaillé en 2014 lui procure encore plus de glisse. La 81 est typée planche de light et, une fois lancée, il faut vraiment une grosse molle pour perdre le planning !! De plus, même si elle excelle dans le light, elle se libère dans les rafales et possède une excellente vitesse. Elle reste très performante jusqu’à 20 nœuds de vent et donc, il y a une grosse plage d’utilisation.


tabou1


tabou2


Cédric Bordes explique :

“Les Manta peuvent être divisées en 3 catégories.
La 59 et 61 sont des planches qui ont pour but la vitesse au maximum et le confort dans les conditions difficiles. La 66 et la 71 sont des planches qui ont pour objectifs de glisser quelles que soient les conditions. On a beaucoup travaillé sur la 71, car la 2013 est une référence en vitesse/confort/facilité. La 2014 aura plus de minis avec un double outline sur le tail (pour avoir plus de power au pied arrière), un V différent et un rocker plus bas sur le nez pour le planing/près.

Les 81 et 85 ont encore évolué. Le rocker reste le même et la carène évolue sur les 60 derniers cm pour créer plus de vie à bas régime pour planer et se replacer facilement pour que la planche reste toujours stable.

À noter aussi l’arrivée d’une nouvelle construction sur les 85, 81 et 71 avec un nouveau grammage de carbone, ainsi les planches gagnent 400/500 grammes selon les volumes. »

Pour conclure, je peux dire que le matos Tabou/ GA Sails 2014 de course est aussi confortable que performant !!


photo couv espace windsurf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *