Road trip de 4 jours à Fuerteventura.

 

 

Le 8 février, ma maman nous a emmenés, mes frères et moi, sur l’île voisine de Fuerteventura pour y rencontrer nos amis « Les Lovers » : Stéphane Etienne et Nicole Boronat, deux excellents wave riders.

Le but du week-end était évidemment de prendre un maximum de vagues en windsurf, en surf, en SUP ou simplement avec des palmes !

 

Les conditions  annoncées n’étaient pas terribles ! Le vent de Nord-Est est une orientation qui ne rentre pas très bien sur la plupart des spots de Fuerteventura.

 

Le samedi matin, nous sommes allés à Flag Beach. Il n’y avait pas beaucoup de vent ni de vagues, mais c’était amusant pour un premier contact avec l’île. Quand j’ai vu la quantité de kitesurf, j’ai halluciné ! Depuis quelques années, on a surnommé ce spot « Kite beach », ce n’est pas pour rien !!

Après cette première session, nous sommes passés devant Puerto Lajas.  Il y avait beaucoup de monde ! Pas beaucoup de vagues, ça ne valait pas le coup de se remettre à l’eau.

Dimanche dans la matinée nous sommes partis pour la plage d’El Cotillo, située au Nord-Est de l’île. El Cotillo est une plage dont le shorebreak et assez gros et puissant. Stéphane et Nicole nous y ont rejoints pour une session de bodysurfing. On s’est vraiment trop marré ! Après une heure de natation, on était bien fatigués. Les Lovers nous ont conseillé d’aller à Punta Blanca pour naviguer. Pas de chance, en arrivant, le vent était tombé.

 

Après 30 min de piste, Stéphane m’envoyait un message disant que Majanicho fonctionnait pour du SUP. On était à l’eau avec Iballa Moreno (championne du monde de windsurf) et Jurgen Hönscheid  (une légende du windsurf dans les années 80) en plus de sa fille Sonni. C’était petit et ne connaissant pas le spot, ça m’a pris un peu de temps pour prendre confiance. Au final, je me suis bien amusé.

Le lundi matin, nous avons visité le centre de Corralejo, histoire de nous balader un peu. Très vite, Stéphane et Nicole nous appelaient pour dire qu’ils étaient déjà à Majanicho et que le spot marchait.

Majanicho est une baie rocheuse avec plusieurs peaks. Ce jour-là, une bonne droite cassait avec un peu de vent side shore. J’ai gréé ma North-Sails Hero 4.7 et ma Fanatic Quad 69L. Je ne planais pas, mais c’était très bien pour faire du surf pur. J’ai pris 2 vagues, puis à la 3e, je n’avais pas assez d’élan et la vague m’a cassé dessus ! J’ai lâché le matos et me suis fait secouer sous l’eau de nombreuses fois ! Le matos n’était pas loin des rochers ! Au final, une latte cassée !

 

J’ai pris quelques  vagues en plus et je suis sorti pour manger un morceau avant une dernière nav’. J’ai beaucoup aimé la vague de Majanicho. Je dois reconnaître qu’avec cette taille et cette puissance, j’ai été impressionné. Mais rien que pour la poussée d’adrénaline, j’ai adoré !

Mardi matin, nous sommes retournés à Majanicho. La mer était très désordonnée. Le plan d’eau était très clapoteux, les vagues cassaient mal et avec peu de vent. Nous avons décidé de visiter un « Eco Musée ». Il s’agit d’un musée qui explique la façon de vivre des gens de Fuerteventura dans les années 30 et 60.

 

Ensuite, nous sommes allés vers Puerto Lajas. Les prévisions étaient bonnes, avec 20 nœuds de vent de Nord-Est et des vagues.

 

J’ai monté ma 4.2 et la quad 69L.

Puerto Lajas est une gauche de 1,5 à 2 m, très longue, avec le vent side shore et quelques bonnes rampes au départ. C’est le spot sur lequel je me suis le plus amusé.

Sur l’eau, il y avait Iballa Moreno. Elle envoyait du lourd ! Elle n’a rien à envier à la plupart des hommes pour ce qui est de la maîtrise de la vague ! C’est super de pouvoir naviguer avec des gens aussi talentueux !

Le trip touchait à sa fin. En fin d’après-midi, nous avons pris le ferry pour rentrer à Lanzarote.
 

Merci à Stéphane et Nicole, les « Lovers », pour leur accueil et les conseils, ainsi qu’à mes sponsors : Fanatic, North, Ion, et à Espace Windsurf.

Merci beaucoup, Maman, d’avoir fait le taxi pendant ces 4 jours !

 

Une pensée sur “Road trip de 4 jours à Fuerteventura.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *