Le déroulement d’une compétition de freestyle

 

Un article de Michiel de Cooman
avec l’aide de Luc de Cooman

 

 

J’ai commencé la compétition en freestyle il y a deux ans. Pour les participants d’un événement, le déroulement semble clair ; par contre, pour les spectateurs c’est moins évident, entre la pavillonnerie, les règles de priorité ou les tables de simple et double élimination !

 

 

L’organisation d’une compétition de freestyle demande beaucoup de temps et de structure avant, pendant, mais aussi après l’événement.
Elle demande également beaucoup de monde, entre briefings, juges et toutes personnes nécessaires au bon déroulement de la compétition.

 

 

1. La pavillonnerie

 

En général, une ou plusieurs personnes (selon l’importance de la compétition) sont responsables de hisser et affaler les pavillons, afin d’informer les jeunes de ce qui se passe (heat dans 2 minutes, arrêt de la compétition, période d’échauffement…)

Souvent, le rider connaît le fonctionnement de la pavillonnerie. Cependant, il y a toujours un rappel sous forme de tableau en début de compétition.

Les pavillons sont hissés ou affalés. Chaque geste a une signification !
 


 
= période d’échauffement (15’ en général)

 
Pas de pavillon hissé = 3’ avant le départ du heat


 
+ un signal sonore = 2’ avant le départ du heat


 
(+ pavillon rouge affalé) = 1’ avant le départ du heat


 
(+ pavillon jaune affalé) + 1 signal sonore = départ

 
Vert affalé (aucun pavillon hissé) = dernière minute du heat, 3’ pour le prochain heat


 
= Fin du heat, 2’ pour le prochain heat



AP +2 signaux sonores = Stand-by (en général reculé par heure, selon le tableau)

 

AP affalé + 1 signal sonore = reprise de la compétition
 


 
N + 3 signaux sonores = annulation du heat en cours

 


 
AP sur A = les heats non-démarrés sont renvoyés (fini pour la journée)

 


 
N sur A = fini pour la journée

 


 
= prolongement de 2’, à montrer avant la dernière minute du heat


 
= au moins 5’ avant la reprise

 

La durée des heats est basée selon les conditions et le nombre de compétiteurs. Dans le cas où il y a moins de vent, la durée sera souvent prolongée de quelques minutes.
La durée normale est de 5 à 8 minutes. Un changement éventuel de la durée se fait après un tour complet (non après un heat).

Le temps de transfert entre les heats est de 3 minutes au minimum.

 

 

2. Les règles de priorité

 

Sur un bord opposé :
– Tribord amure est toujours prioritaire sur le bâbord amure.
– En vagues, celui qui est face à la vague a toujours la priorité sur celui qui va vers la plage (vague dans le dos).

Sur le même bord :
– Celui qui dépasse donne la priorité à celui qu’il dépasse.
– Celui qui se trouve en arrière, donne la priorité à celui qui est devant.
– Sur une même vague, le premier dessus a la priorité.

Pendant les manœuvres en compétition :
– On donne la priorité.

 

 

3. Les tables :

 

SIMPLE élimination

Il s’agit du premier tour dans une compétition où tous les riders complètent au minimum 1 heat et essayent d’avancer au maximum dans cette élimination.

 

 

– Le nombre de compétiteurs est de 16, 32 ou 64.
– La compétition se déroule par heat de 4. Les 2 premiers du tableau se battent ainsi que les 2 derniers (de ce même tableau). Les gagnants de ces deux paires continuent dans le tour suivant.

– Dans le premier tour, les participants sont partagés selon leur classement précédent.
Il faut éviter de placer les riders par loterie dans les heats. C’est toujours mieux d’essayer de récolter un minimum d’info sur le niveau des compétiteurs inconnus, afin d’éviter que les meilleurs se battent déjà en premier tour.

– Pour obtenir un résultat valable, un rider doit, au minimum, compléter 1 heat. Puis, il doit compléter au minimum 2 tours de la simple élimination.

 

DOUBLE élimination
 
La double élimination donne une deuxième chance aux perdants de la simple élimination. Ils ont l’occasion de remonter à nouveau dans le classement.

 

– Chaque tour complété est valable.

– Dans le cas de multiples doubles éliminations, c’est le classement de la double élimination précédente qui est pris en considération.

– Les perdants de la simple élimination du premier tour se battent ensuite dans le premier tour de la double.

– C’est selon le résultat dans la simple, qu’un compétiteur démarre dans la double. Plus le résultat est bon, plus il commencera tard.

– Dans le cas où le gagnant de la double n’est pas le même que le gagnant de la simple, un heat supplémentaire sera exécuté pour indiquer le meilleur rider

– W= Winner et L = Loser

 

 

Un article de Michiel de Cooman
avec l’aide de Luc de Cooman

2 réponses sur “Le déroulement d’une compétition de freestyle”

  1. Merci et bravo pour ces explications qui me seront trés utiles pour les prochaines compétitions que je suivrai.
    J’avais regardé celle d’Icaraizinho au Brésil sans avoir ces explications ! elles m’auraient été d’une grande utilité.
    Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *