Esteban Muller rentre dans le team Espace Windsurf

 

 

24 janvier 1996

Paris – France

Première année

 

 

 

 

 

 

Espace Windsurf (EW) : À quel âge as-tu commencé à naviguer ?

Esteban Muller (EM) : J’ai commencé à naviguer à l’âge de 4 ans dans les eaux chaudes de Cabarete.

 

EW : Sur un mois, combien de jours es-tu sur l’eau ?

EM : C’est très irrégulier, en dehors des périodes de vacance, cela va de 1 à 4 fois par mois, et durant les vacances, c’est non-stop ! 🙂

 

EW : Comment te déplaces-tu sur ton spot ?

EM : En France avec mon chauffeur (mon père ou ma mère) et leur voiture, et au Brésil à pied.

 

EW: De combien de temps as-tu besoin pour te déplacer sur le spot le plus proche ?

EM : Pour le spot le plus proche en France, il faut 2h30 de voiture jusqu’à Wissant.

 

EW : Qu’es-tu en train de travailler ?

EM : En ce moment, jetravaille la régularité dans les forwards et les backloops en tribord et les backloops en bâbord.

 

EW : Dans ta région, y a-t-il des cours de planche à voile à l’école ?

EM : Non

 

EW : Parles-tu de tes nav à l’école ?

EM : Oui, j’ai quelques potes qui sont assez branchés sports de glisse.

 

EW : As-tu déjà une idée des études que tu souhaites faire? Pourquoi ?

EM : Je souhaiterais faire des études scientifiques. Si possible dans l’aéronautique.

 

EW : Quelle est (était) l’implication de tes parents ?

EM : Ce sont mes parents qui m’ont transmis la passion du windsurf.

 

EW : Tes frères et sœurs font-ils du windsurf ? Avec la même intensité ?

EM : Oui, j’ai un frère de 14 ans qui est aussi dans le windsurf et le surf avec la même passion.

 

EW : Connais-tu d’autres personnes qui naviguent alors que leurs parents ne naviguent pas?

EM : Non, la majorité des parents de mes potes pratiquent les sports de glisse et plus particulièrement le windsurf.

 

EW : Navigues-tu avec beaucoup d’amis de ton âge ?

EM : Cela m’arrive, déjà grâce au WSWC (Wave Sailing Windsurfing Camp). Mais quand je navigue en dehors de la France, c’est plutôt avec des adultes.

 

 

EW : Penses-tu avoir de la chance?

EM : Oui, j’ai de la chance, car toute ma famille est passionnée par le windsurf.

 

EW : As-tu un entraîneur ?

EM : Non je n’ai pas d’entraîneur. Mais là où je navigue, il y a plusieurs pros qui me donnent de supers conseils.

 

EW : Que maîtrises-tu le plus ?

EM : Ce que je maîtrise le plus, c’est le forward tribord. J’adore les sensations de cette figure! Et je me tente maintenant sur le late forward.

 

EW : Comment apprends-tu ?

EM : En regardant les pros naviguer ou en regardant des vidéos.

 

EW : En vague et freestyle, comment fais-tu pour apprendre un nouveau move ?

EM : J’apprends un nouveau move déjà en analysant les vidéos,  ensuite je l’imagine dans ma tête comment le faire, puis après je le tente sur l’eau.

 

EW : Quels sont tes meilleurs résultats ?

EM : Je ne fais, actuellement, pas de compétition.

 

EW : Quels sont tes objectifs en windsurf ?

EM : Continuer à progresser, et découvrir de nouveaux spots, de nouveaux pays.

 

EW : Qu’aimerais-tu passer un jour ? (Move, championnat, …)

EM : J’aimerais bien pouvoir participer à l’AFF et passer les pushloops.

 

EW : Fais-tu attention à ta nourriture ? Comment ?

EM : Oui, je fais partie d’une famille de sportifs qui veille à manger de façon équilibrée.

 

EW : Quel est le spot que tu as préféré ?

EM : Mon spot préféré est Icaraizinho au Brésil, c’est vraiment un super spot pour tous les niveaux et pour tous les styles de planche du freeride à la vague en passant par le freestyle. De plus, l’ambiance y est vraiment très agréable !

 

EW : Quel est ton rider préféré ?

EM : Mon rider préféré est Marcilio Browne, j’adore son style et la fluidité de ses manœuvres.

 

EW: Lis-tu des magazines de windsurf ?

EM : Oui, toujours.

 

EW : Comment décrirais-tu le windsurf ?

EM : C’est une activité sportive qui allie sensations fortes, plaisir de la glisse et osmose avec la nature. Le windsurf permet aussi de découvrir des endroits magnifiques, mais cependant nécessite des voyages en avion avec un lourd impact environnemental.

 

EW : Penses-tu faire du windsurf toute ta vie ?

EM : Oui, ça c’est sûr !

 

EW : Es-tu sponsorisé ? Payes-tu une partie ? Reçois-tu quelque chose ?

EM : Oui, je suis actuellement sponsorisé par Maui ultra fins, Windsurfingzone et Alpinestars. Mais mes parents restent quand même mes sponsors principaux !!!

 

EW : Que souhaites-tu rajouter ?

EM : Juste qu’il faut continuer à promouvoir ce magnifique sport !

 

3 réponses sur “Esteban Muller rentre dans le team Espace Windsurf”

  1. J’ai vu Esteban sur le plan d’eau d ‘ Icaraizinho et tout de suite j’ai vu qu’il avait l’envie d’apprendre, de bien faire, de progresser . Observateur, curieux, opiniâtre, il écoute beaucoup et n’hésite pas à demander des conseils aux pros qui fréquentent le spot d ‘ Icaraizinho.Continue comme cela et tu deviendras un grand windsurfer !
    Au passage un p’tit salut de Gilbert , tu sais le ” pétrolier ”
    Petite pub au passage pour le club du Brazilian Crew Windsurrfing , situé juste en face du spot, et où séjourne la famille d’ Esteban lors de leurs vacances au Brésil .
    Vous pouvez contacter Katy et Laurent à cette adresse :
    http://www.windsurf-braziliancrew.com
    et pour avoir des infos supplémentaires :
    http://www.cns-icarai-bresil.net
    et pour être en liaison directe twitter :
    gilbert.lecuyer@windsurf-bresil
    Bonne Nav !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *